Perfect Lives, 2017 – 2018, édition web. Mathieu Arbez Hermoso | Ceel Mogami de Haas

Perfect Lives, 2017 - 2018, édition web. Mathieu Arbez Hermoso | Ceel Mogami de Haas

 

Mathieu Arbez Hermoso et Ceel Mogami de Haas ont travaillé avec un réseau de neurones artificiels issu des travaux d’Andrej Karpathy et Li Fei-Fei. Une intelligence alternative y devient réceptacle d’une part de leurs bibliothèques : « The Telephone Book » et « Perfect Lives » y jouent une sorte de cut-up post-internet où une pensée autre apprend, la langue, le style, se souvient, bégaie, rate, invente, écrit, occupe, possède.
Le début des années 1990 marque l’émergence d’un paradigme où l’information n’est plus l’élément essentiel nécessaire à une prise de position, mais devient l’élément constitutif de modèles à prédire les choses, l’Histoire, les devenirs d’entités et d’ensembles. Fantômes de mondes à venir, ils sont le socle de connaissances prédites sur lequel le présent est produit comme expérience. L’individu y est réduit à un pitch, une alerte disparaissante prise dans les prismes d’une économie attentionnelle et du réseau positiviste néolibéral. Les intelligences artificielles et collectives y portent un monde nouveau, toujours connecté, sans cesse mis en archive pour l’usage atopique d’une archéologie retournée, machine de performance penchée vers nos futurs, computant les possibles d’un réel brutalement devenu systèmes. Un réel dont l’Histoire, son écriture et les croyances qu’elle ouvre occupent les devenirs d’un monde ordonné, géré au moindre risque depuis le réseau de ses possibles prédits. Devenirs toujours majeurs et pesants sur et pour les usages et besoins de fourmillements industrieux. Mathieu Arbez Hermoso en collaboration avec des artistes, ingénieurs et programmeurs, mène un travail de fond sur cette mutation dans laquelle notre société s’est engagée et qui touche ses libertés essentielles.

POINT CONTEMPORAIN - PROGRAMMA SAISON #1 PAR EMMA