VIRTUAL DREAM CENTER 2.0

 VIRTUAL DREAM CENTER 2.0

08/12/2017 – LANCEMENT DE L’APPLICATION POUR MAC ET PC « VIRTUAL DREAM CENTER 2.0 »  COMPRENANT 05 EXPOSITIONS VIRTUELLES.

Architecture réalisée par Jean-Baptiste Geley.

 

 

 

► Exposition Les Chasseurs d’ombres de Elise Vandewalle

« Me voici dans une agora, qui résonne à la gloire des vaincus, dont je porte le poids des armes sur mes ailes ramifiées. Le sol jonché des fantômes d’injustes gibiers de potences gronde, comme grincent les poutres d’un vieux gibet. Seulement quelques pièces en poche… pourrai-je satisfaire la cupidité du fils des Ténèbres ? (…) » Alexandre Taalba

 

Exposition_Les Chasseurs d’ombres_Elise Vandewalle_Virtual Dream Center
Exposition Les Chasseurs d’ombres d’Elise Vandewalle, Virtual Dream Center 2.0

 

 

 

► Exposition Massachusetts de Deirdre Sargent

« I’ll be watching a mother and her kids playing soccer on the lawn, and it looks like a stage set to me; it looks like what it is, which is fake. It’s all part of that fabric we put together, of culture and society that makes things function – but is that real? (…) » Extrait du communiqué de presse Shape and Form

 

Exposition_Massachusetts_Deirdre Sargent_Virtual Dream Center
Exposition Massachusetts de Deirdre Sargent, Virtual Dream Center 2.0

 

 

 

► Exposition Periscope de Zoe Walsh

« They do the only thing they can do, they drift back to the room with Three Views. They take a moment, drinking in the images… the way the colors give way to one another, each layer complicating the other with its’ own transparency, until a figure emerges — a body not quite legible. They smash their thumb into the forward arrow. They are still holding it down as the window blooms with pixelated cyan and magenta. They revel in the soreness of their hand as they release the button, and notice for the first time the condensation of their breath resting on the lit screen. » Maya Manvi

 

Exposition_Periscope_Zoe Walsh
Exposition Periscope de Zoe Walsh, Virtual Dream Center 2.0

 

 

 

► Exposition Collection Center de Sarah Nefissa Belhadjali

« En développant des compétences de manager et curatrice externes à sa pratique artistique, Sarah Nefissa Belhadjali arrive à fédérer un réseaux d’artistes et de professionnels et à créer des relations ainsi que des interactions durables dans le temps. Dans ce conflit d’identités, l’artiste incarne une nouvelle tentative de survivance à la précarité du monde de l’art par le biais de l’hybridation de sa pratique avec d’autres domaines. L’échec ou le succès d’un produit, d’un vêtement ou d’une marque sont des facteurs incertains : la mode est passagère par définition, mais ce qui est sûr, est que, dans cet univers mutable, il y aura toujours une nouvelle collection à venir. » Pietro Della Giustina

 

Exposition_Collection Center_Sarah Nefissa Belhadjali_Virtual Dream Center
Exposition Collection Center de Sarah Nefissa Belhadjali, Virtual Dream Center 2.0

 

 

 

► Exposition  Marée de Marguerite Li-Garrigue

« Brian O’Doherty parle de l’espace de la galerie comme de limbes : « pour se trouver là, il faut déjà être mort », ose-t-il avec un sens certain de la provocation. Et en effet, comme dans le légendaire jeu vidéo Myst, où il n’y avait ni game over, ni limite de temps, pas d’ennemi ni même d’ami, Marée se présente comme une zone transitoire dans lequel le corps a une épaisseur mais ne laisse sur son passage aucune trace. Les miroirs ne renvoient pas son reflet et il ne produit aucune ombre. Le labyrinthe en forme d’enchaînement de pièces d’un hôtel de luxe ressemble à un cauchemar dont on ne pourrait pas réellement forcer le réveil tant la menace y est diffuse. (…) » Camille Paulhan

 

Exposition_Marée_Marguerite Li-Garrigue_Virtual Dream Center
Exposition Marée de Marguerite Li-Garrigue, Virtual Dream Center 2.0